FINANCEMENT   

Comme en France, votre acquisition peut être payée au comptant ou financée par un crédit (français ou local).

         

  • Paiement comptant : c'est la solution préconisée, même si elle est financée par un emprunt en France. En effet, cela permet d'être plus réactif sur le marché (en particulier sur celui des short sales), de réduire sensiblement les coûts du closing, de montrer au vendeur (constructeur ou particulier) sa volonté d'aboutir et éventuellement de s'affranchir de certains frais annexes (inspection, assurance du bien, survey) bien que tout ceci soit hautement conseillé, notamment pour un achat dans l'ancien. L'ouverture d'un checking account est facile dans un grand réseau national, une banque en ligne, une community bank ou un credit union. Le compte permettra la délivrance d'un chéquier et d'une carte de paiement (carte de débit), tout en facilitant le paiement de la transaction. Les prix des maisons sont exprimés sur le site en euros au cours du jour, pour faciliter le calcul et l'appréciation des clients européens. La transaction se fera évidemment en dollars et nécessitera donc un transfert (wire) de votre banque auprès d’une banque américaine. Cette opération de virement est rapide et le coût est différent selon les établissements : il comprend une part variable (frais de traitement) et une commission de change, soit un total d'environ 30 à 70 € (se renseigner auprès de sa banque).          
  • Paiement par crédit : les banques consentent des crédits immobiliers pour une durée maximale de 30 ans. Mais la procédure est particulière et très différente selon le statut du client, selon qu'il est résident ou non-résident. Pour les résidents, le prêteur s'appuiera toujours sur le credit history qui débouche sur un score établit par un credit bureau à partir de plusieurs critères affectés chacun d'un ratio (remboursements réguliers sur carte de crédit, utilisation de la capacité de crédit, ancienneté de l'historique de crédit, etc.) Le niveau de score obtenu détermine en partie le taux d'intérêt pesant sur l'emprunt. Les non-résidents n'ont, par définition, pas de score de crédit, et sont donc pénalisés par des taux d'intérêt plus élevés puisque représentant un risque inconnu pour l'établissement de crédit. De plus, la banque exigera diverses formalités et documents comme couverture (lettres du garant, de l'employeur, de la banque française, etc.)

    Vérifiez le taux de change en temps réel :


  • Mail : contact@euroamrealty.com 2019©Euro-Am Realty™